Est-ce facile de conduire en Islande ?

78
conduire en Islande

L’Islande est un pays très peu peuplé avec des routes désertes. C’est une région magnifique, mais qui présente des caractéristiques qui lui sont propres. Il est facile de conduire en Islande. Néanmoins, cela peut dépendre du type de terrain à parcourir. Découvrez à travers ce billet les différentes règles à respecter pour une bonne conduite en Islande.

Quel est le Code de la route en Islande ?

Comme dans la majorité des pays, la conduite est à droite. En Islande, la vitesse est limitée à 50 Km en ville et 80 Km sur les pistes en gravillon. Les radars sillonnent la route circulaire et pour cela, il faut respecter la vitesse pour éviter les amandes.

A lire également : Comment contacter Costa Croisière?

La ceinture de sécurité devrait être mise à l’avant comme à l’arrière. Il est interdit de conduire en état d’ivresse ou sous l’emprise des stupéfiants. Les panneaux ou les pompes à essence influent également sur la conduite en Islande.

Les panneaux signalétiques

LIslande compte un nombre élevé de panneaux signalétiques. Mais en dehors des villes, ils sont plutôt rares. Vous ne trouverez pas de panneaux pour vous indiquer qu’il faut ralentir. Il est conseillé d’éviter de conduire à toute allure.

A découvrir également : Comment se déplacer à Cancun ?

Les pompes à essence

La distance à parcourir pour atteindre une station-service dépend du lieu où vous êtes en Islande. Il existe deux stations-service qui sont à plus de 100 kilomètres. Vous devez veiller au niveau d’essence de la voiture avant de vous engager sur un parcours donné.

Pour éviter une panne d’essence, l’idéal serait de faire le plein tous les jours. Le fonctionnement des machines à essence en Islande diffère un peu de ceux de la France. Leur pompe est pour la majorité en self-service. Pour en avoir, il faut insérer une carte bancaire puis choisir un montant.

Est-ce facile de conduire sur une piste et sur des gués ?

L’Islande comprend deux différents types de pistes. Il s’agit en l’occurrence de celles ouvertes à n’importe quel type de véhicule et celles ouvertes uniquement aux 4×4. Tant que la vitesse est respectée (80 km/h) la conduite sur les pistes ouvertes à tous les véhicules n’est pas difficile.

Pour les véhicules 4×4, ils parcourent des pistes de montagne et les routes ne s’ouvrent qu’en période estivale. Certains facteurs peuvent rendre difficile la conduite en Islande.

Les facteurs qui agissent sur la conduite

conduire en Islande

En Islande, les nids de poule et le passage du goudron sont des facteurs qui peuvent diminuer l’adhérence d’un véhicule. Le phénomène de la « tôle ondulée », les « flying gravels » sont des éléments qui font tressauter la voiture.

À l’intérieur du pays, vous ferez forcément face à la traversée des rivières. Cette traversée peut rendre le parcours encore plus compliqué. Il faut donc conduire avec vigilance.

Quelques conseils pour mieux traverser un gué

Dès que vous repérez le cours d’eau, il faudrait sonder la profondeur avec un bâton. Le gué devra être traversé dans le sens du courant ou en diagonale. Une fois dans l’eau, vous ne devriez pas vous arrêter. Ne reculez pas et faites l’effort de garder une vitesse constante. Vous pourrez ainsi éviter de faire entrer l’eau dans le capot.

Comment conduire sur des terrains accidentés ?

L’Islande a de nombreux terrains accidentés qui pourraient rendre la conduite bien plus compliquée. Pour cela, il faudra conduire avec prudence et patience. En roulant à toute vitesse, le risque d’accident pourrait croître.

Les endroits rocailleux sur ces pistes accidentées ne facilitent pas la traversée. Il faut de ce fait éviter les obstacles en roulant à très faible vitesse. Faites également attention aux pistes de sable qui sont pour la plupart glissantes.