Quels sont les pays africains qui ne demandent pas de visa?

1460
visa

Pour se rendre dans n’importe quel pays, il est important de se procurer un visa au préalable. Toutefois, il existe certains pays sur le continent africain qui n’exigent pas de visa pour avoir accès à leur territoire. Découvrez-les dans les lignes à suivre.

L’obtention d’un visa pour voyager dans les pays d’Afrique

La plupart des pays africains exigent que les résidents de la France, Belgique et de la Suisse disposent d’un visa pour accéder à leur territoire. Le visa est un cachet ou une sorte d’étiquette apposée sur le passeport.

A lire également : Comment aller dans un pays sans visa?

Celui-ci témoigne du droit d’accès au pays pour une période précise et pour une raison spécifique. Il est payant et son prix d’obtention varie de trente à cinquante euros pour un visa à titre touristique de trois mois. Le délai de validité varie en fonction des lois en vigueur dans le pays en question.

En dehors du visa touristique, il existe également d’autres types de visas tels que : le visa affaires, vacances, long séjour, étudiant, etc. En cas de séjour supérieur à trois mois, une autorisation particulière est nécessaire.

Lire également : Guide complet pour choisir la meilleure option d'assurance voyage

Il est à noter que les voyageurs allant au-delà de la date limite d’expiration seront arrêtés et détenus. Il s’en suivra une comparution devant un tribunal et le versement d’une lourde amende.

Les étrangers entrant dans les pays d’Afrique doivent être en possession de leur billet retour ou d’une preuve attestant qu’ils respecteront la durée indiquée. Ceux-ci ont également l’obligation de certifier qu’ils possèdent les ressources pour assurer leurs besoins durant le séjour.

Le voyage en Afrique sans possession de visa

On retrouve des pays africains qui n’exigent pas de visa aux ressortissants des pays de l’Europe. Pour ces voyageurs, la détention d’un passeport en cours de validité (de six mois après entrée sur le territoire du pays à ) sera suffisante. Aucune démarche n’est nécessaire puisque l’attestation de séjour de tourisme est procurée à l’arrivée avec le cachet apposé sur le passeport au bureau de l’immigration.

Au nombre de ces pays possibles d’accès sans visa, on peut citer : l’île Maurice, l’Afrique du Sud, l’Eswatini, le Maroc, le Botswana et le Lesotho. La Namibie, la Tunisie, le Sénégal et les Seychelles figurent également au rang de ces pays. La durée minimale de séjour varie de 14 à 90 jours, selon le pays.

Les pays octroyant un visa à l’arrivée

Quelques pays africains ne demandent pas de procédures de visa en amont. Dans ce cas de figure, les visas sont fournis à l’arrivée après présentation du passeport valide conformément aux clauses du pays. En raison du Covid-19, plusieurs pays ont procédé à la suppression de la procuration de ces visas.

Parmi ces pays délivrant des visas à l’arrivée sur leur territoire, on retrouve l’Égypte, le Bénin, le Madagascar, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe. La durée minimale du séjour sur le territoire peut varier de 08 à 90 jours, selon le pays d’accueil.

Par ailleurs, certains pays africains exigent la présentation du billet retour dès l’arrivée sur le territoire.

Les pays africains offrant des exemptions de visa pour certaines nationalités

Il existe aussi des pays africains qui offrent des exemptions de visa à certaines nationalités. Cette disposition est souvent valable pour les partenaires commerciaux ou encore les ressortissants de certains pays ou régions. La plupart du temps, cette exemption ne s’applique que pour un séjour court et n’est pas renouvelable.

En ce sens, le Maroc offre une dispense de visa à plusieurs pays tels que l’Algérie, la Tunisie, la Mauritanie et le Mali. L’exemption est d’une durée maximale de 90 jours par période de 6 mois. De même en Côte d’Ivoire, où il y a une réduction substantielle sur les frais appliqués aux visas pour les touristes résidents dans certains États membres de la CEDEAO notamment.

Au Nigeria aussi, la politique migratoire se veut plus souple avec l’exemption octroyée aux passagers en transit dans le pays pendant moins de 48 heures. En revanche, ces exemptés doivent présenter leur billet retour ainsi qu’un passeport valide ayant encore au moins six mois avant expiration.


D’autres exemples incluent l’Afrique du Sud et son exemption accordée à certains citoyens étrangers titulaires d’un permis britannique ou américain valide ; sans compter Sao Tomé-et-Principe qui exempte ses visiteurs venus exclusivement pour des motifs touristiques pendant une durée maximale non renouvelable.

Les avantages et les inconvénients des politiques de visa en Afrique

Les avantages et les inconvénients des politiques de visa en Afrique sont nombreux. Les politiques plus souples offrent une grande opportunité pour les touristes, les investisseurs et même pour le commerce mondial. Effectivement, ces pays attirent davantage d’investissements étrangers car il est plus facile d’établir une entreprise ou de réaliser un projet sans avoir à se soucier des démarches fastidieuses liées à l’obtention du visa.

Cette souplesse accrue peut aussi être exploitée par certains individus mal intentionnés, qui utilisent cette facilité pour entrer sur le territoire dans le but de commettre des activités illégales. Par conséquent, la sécurité nationale doit rester une priorité absolue lorsqu’il s’agit d’accorder ou non l’exemption de visas.

Certains pays peuvent craindre que leur économie locale soit affectée négativement s’ils accordent trop facilement l’accès aux visiteurs étrangers. Les ressources naturelles ainsi que d’autres industries peuvent être exploitées très rapidement puisque les visiteurs ne seraient pas soumis aux restrictions imposées par un régime strict de visas.

Chaque pays africain doit trouver un juste milieu entre sa politique migratoire et ses intérêts économiques afin de trouver la meilleure façon possible permettant à son peuple comme au reste du monde entier.